L'Anaerobic Digestion & Bioresources Association (ADBA), organisme anglais à but non-lucratif œuvrant pour la promotion des carburants à base de déchets bio, a demandé un soutien gouvernemental plus important en faveur de l'industrie des carburants de transport à faible teneur en carbone, à la suite du lancement d'une nouvelle flotte de bus roulant au biométhane à Nottingham (qui aura coûté 17 millions de livres sterling, soit 19,8 millions d'euros).

La nouvelle flotte de bus de la Nottingham City Transport (NCT) fonctionnera au biométhane, un carburant de transport à faible teneur en carbone produit par digestion anaérobique (en absence d'air), un processus naturel qui décompose les déchets alimentaires, agricoles et eaux usées pour créer un biogaz qui peut alors être amélioré pour créer un carburant à base de méthane.

Les autobus au biométhane, fabriqués par Scania, ont été dévoilés la semaine dernière à Nottingham. Ils formeront la plus grande flotte au monde de bus à deux étages roulant au biogaz. Sur route, ces autobus permettront des réductions d'émissions significatives, avec 3 500 tonnes de de CO2 et 36 tonnes de NOx annuels qui ne seront oas rejetées dans l'atmosphère, ainsi qu’une économie de 0,75 tonne de matières premières.

L'industrie anglaise de production de carburant bio par anaérobie a suffisamment de capacités pour pouvoir produire suffisamment de biométhane pour alimenter plus de la moitié de la flotte de bus du Royaume-Uni actuellement en circulation (bus classiques compris). L'utilisation du biométhane pour les autobus et les poids lourds a augmenté ces dernières années en raison des préoccupations à propos du coût des carburants fossiles et leur impact négatif sur la qualité de l'air et les émissions de gaz à effet de serre.

Pas encore assez de soutien gouvernemental

« Les nouveaux bus biométhane de Scania sont un excellent exemple de l'efficacité du biométhane en tant que carburant peu coûteux qui peut aider à réduire les niveaux scandaleux de pollution de l'air dans les villes du Royaume-Uni, qui conduisent en outre à la mort de milliers de personnes chaque année », déclare Charlotte Morton, directrice générale de l'ADBA.

« À court et à moyen terme, le biométhane représente le seul moyen efficace de décarboner les poids lourds, les autobus et les engins mobiles non-routiers. Certains pionniers ont saisi cette opportunité, mais il faut beaucoup plus de soutien du gouvernement pour que les autres suivent. Il est essentiel que le nouveau gouvernement fournisse de manière urgente une réponse solide », poursuit-elle. « Le soutien à long terme pour l'industrie de la production de carburant propre grâce à l'anaérobie est essentiel pour réduire les émissions du secteur des transports, qui est difficile à décarboner ».

Les bus biométhane sont plus propres d'une part, mais disposeront d'un autre atout, ils sont plus silencieux, ce qui permet de rendre les rues plus silencieuses, apportant notamment plus de confort aux personnes vivant près des grands axes routiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here