L’évolution technologique de la recharge des véhicules électriques (VE) est plus que jamais au cœur de l’actualité : EDF vient d’annoncer la naissance de DREEV, une co-entreprise créée avec la start-up californienne, NUVVE, spécialiste de la charge intelligente de VE. DREEV a pour vocation de développer les solutions Vehicle-to-Grid (V2G) en Europe. Pour faire de la mobilité électrique une réalité, le plus rapidement possible.

Les grandes manœuvres ont vraiment démarré. L’écosystème qui va imposer la mobilité électrique se met en place, brique par brique. La majorité des constructeurs automobiles multiplient les nouveaux modèles électriques, et sont presque tous lancés dans une transition progressive du véhicule thermique aux VE. Les autorités développent les infrastructures de bornes de recharge publiques, et facilitent l’installation de bornes dans les copropriétés et les entreprises. La France et l’Allemagne ont posé la première pierre du très attendu « Airbus des batteries ».

DREEV, une filiale créée par EDF et son partenaire NUUVE pour le V2G

Du côté du réseau électrique également, les lignes bougent. Convertir la mobilité à l’électrique impose de basculer dans une logique de charge intelligente et de V2G, afin de limiter fortement les contraintes sur le réseau. Coordonner la charge avec la production d’électricité est une nécessité. Utiliser les batteries de VE comme une réserve de puissance électrique disponible permettra de limiter le recours à de nouvelles sources d’électricité.

Respectant son « Plan Mobilité Electrique » dévoilé en octobre 2018, EDF a décidé de s’engager plus fortement encore dans ces deux technologies, en créant une filiale. Baptisée DREEV, il s’agit d’une coentreprise, créée en partenariat par EDF Pulse Croissance et son partenaire historique dans les bornes de recharge, la start-up californienne NUVVE.

Optimiser l’utilisation de l’énergie dans la recharge des VE

Avec la création de DREEV, il s’agit, pour les deux partenaires commerciaux et techniques, de développer une entité propre, spécialisée dans les questions de charge intelligente et, surtout, de V2G, et de les développer dans les quatre grands marchés historiques d’EDF en Europe (France, Royaume-Uni, Italie et Belgique).

Le grand objectif de DREEV est d’imposer des technologies de recharge électrique permettant de concilier les besoins des utilisateurs et du réseau électrique local (donc de la collectivité), afin d’optimiser l’utilisation de l’énergie. Mission principale : éviter le gaspillage, les contraintes sur le réseau et le recours à des réserves de production électrique. « La création de DREEV en collaboration avec EDF, va accélérer l’accès au marché et permettre à de nombreux clients de bénéficier de notre technologie V2G, que nous avons développée et déployée à l’échelle mondiale depuis 2010 » se félicite Gregory Poilasne, CEO de NUVVE Corporation.

dreev edf smart charging v2g - Les Smart Grids

Charge intelligente et bornes bi-directionnelles

DREEV appuiera son développement sur trois mécanismes. Le premier est celui de la charge intelligente : le VE est branché à une borne connectée, qui reçoit des ordres et indications du réseau électrique. La batterie est rechargée prioritairement quand la production électrique dépasse la consommation (périodes de forte production renouvelable ou de faible consommation). En cas d’urgence, le client peut demander à ce que son VE soit rechargé même si la période n’est pas propice.

Le second mécanisme, le V2G, va plus loin : en utilisant des bornes de recharge bidirectionnelles, il permet d’utiliser les batteries pleines d’un VE comme une source d’approvisionnement d’appoint en cas de forte consommation électrique. Cette fois, non seulement la batterie se charge quand l’électricité est abondante, mais, une fois chargée, elle peut fournir de l’électricité au réseau en cas de besoin. Là encore, l’option est paramétrable en fonction des habitudes de l’utilisateur, pour qu’il récupère sa batterie chargée au moment où il en a besoin.

« Le V2G est un tiercé gagnant »

Le troisième mécanisme est celui des incitations économiques pour l’utilisateur qui utilise le smart charging ou le V2G. En soutenant ainsi les besoins du réseau et de la collectivité, l’utilisateur (privé, professionnel ou institutionnel) est récompensé, soit par des réductions sur ses tarifs, soit par une prime monétaire, soit par des « pleins » électriques gratuits.

L’ensemble du mécanisme permet ainsi à tous les acteurs engagés d’en tirer un bénéfice, pour le bien de l’ensemble du territoire concerné : « Dans le cadre de son Plan Mobilité Electrique, le groupe EDF fait du « smart charging » un des axes majeurs de son développement en Europe. Nous sommes convaincus que le développement des véhicules électriques passe par des solutions innovantes. Le V2G est un tiercé gagnant : économe pour le client, bas carbone pour la planète et optimal pour le système électrique » expose Yannick Duport, Directeur Mobilité Electrique du Groupe EDF.

Premières réalisations

DREEV développe ainsi des solutions clé-en-main de V2G, qu’elle peut déjà déployer chez des entreprises ou des collectivités ; elles seront notamment commercialisées par IZIVIA (ex-Sodetrel), filiale 100% d’EDF spécialisée dans les infrastructures de recharge. La généralisation aux particuliers est prévue d’ici deux ans.

La coentreprise est déjà forte de deux réalisations V2G, qui prouvent la viabilité de cette technologie et de cette offre commerciale. Dans la région bordelaise, DREEV a installé des bornes bidirectionnelles dans les locaux de l’entreprise Hotravail, qui dispose déjà d’une flotte de VE. LE V2G permet à la société de percevoir jusqu’à 20 euros par véhicule et par mois – couvrant le coût de l’électricité de ses besoins de mobilité.

dreev edf smart charging v2g - Les Smart Grids

La seconde installation est sur le site pilote de la centrale nucléaire de Civaux, pensé par EDF comme un laboratoire à grande échelle de la mobilité bas carbone. DREEV a commencé à y déployer ses bornes V2G, afin d’optimiser en temps réel la consommation électrique de l’ensemble du site.

« Déployer plusieurs centaines de bornes dès cette année »

« Les premières références commerciales sont un début et illustrent notre volonté de déployer plusieurs centaines de bornes dès cette année. Nous nous appuyons sur une solution technique éprouvée, et il s’agit maintenant de lever les freins à un passage à l’échelle commerciale » pointe Eric Mevellec, Directeur Général de DREEV.

La réglementation doit en effet être adaptée pour permettre le déploiement d’offres V2G à grande échelle, et auprès de clients particuliers. Mais son développement est une nécessité pour permettre l’avènement de la mobilité électrique. Et, in fine, de réussir la nécessaire transition énergétique.

1 COMMENTAIRE

  1. Pas d’infos sur les capacités de charge rapide ? Et pourquoi seulement les entreprises, et pas les autoroutes ou voies rapides tel que Ionity ?
    Pourquoi pas d’offre de matériel mural pour maison individuelle chargeurs et batterie ?
    Allons-nous laisser l’étranger prendre tous les marchés, tel Tesla déjà ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.