La société française d’énergie Total a vendu la moitié de ses parts dans deux portefeuilles français d’énergies renouvelables à la Banque des Territoires et au Crédit Agricole Assurances.

Crédit Agricole Assurances a pris une participation de 50% dans un portefeuille composé de neuf parcs éoliens (103MW) et 44 centrales solaires (182MW) pour une capacité totale de 285MW (100%).

La Banque des Territoires a pris une participation de 50 % dans un portefeuille composé de huit parcs solaires situés en Nouvelle-Calédonie, d’une capacité totale de 53 MW (100 %).

La valeur de ces portefeuilles, proche de 340MW cumulés, a été évaluée à environ 600 millions de dollars (493 millions d’euros) pour 100%.

Ces investissements réduisent les risques au sein du portefeuille du groupe, accélèrent la reconnaissance des flux de trésorerie et augmentent le rendement des capitaux propres, a déclaré Total.

“Ces prises de participation sont la mise en œuvre du modèle économique que nous avons défini pour le développement des énergies renouvelables visant à atteindre un retour sur capitaux propres de plus de 10%. Nous sommes heureux d’approfondir nos partenariats avec la Banque des Territoires et le Crédit Agricole Assurances” a déclaré Julien Pouget, directeur général adjoint en charge des énergies renouvelables chez Total.

Les transactions ont été conclues par l’intermédiaire de Total Quadran, la filiale française de production d’électricité 100 % renouvelable de Total.

Jean-Jacques Duchamp, directeur général adjoint de Crédit Agricole Assurances, a déclaré : “Cette opération s’inscrit dans notre stratégie d’investisseur institutionnel de long terme et de diversification pour le compte de nos clients.

“C’est une stratégie totalement intégrée, en ligne avec les engagements climatiques du groupe Crédit Agricole, en faveur de la transition énergétique et d’une économie faiblement carbonée. Nous sommes fiers de ce partenariat avec Total, qui nous permet de consolider notre contribution à la transition énergétique en France”.

Emmanuel Legrand, responsable du département Transition énergétique et environnementale de la Banque des Territoires, a ajouté : “Cette acquisition illustre la volonté de la Banque des Territoires d’accompagner durablement les acteurs de la transition énergétique dans le déploiement de nouveaux projets d’énergies renouvelables en France métropolitaine et dans l’Outre-mer”.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.