Les promoteurs de projets solaires en France auront jusqu’au 25 juin 2021 pour soumettre leurs offres. Selon les nouvelles règles, les projets photovoltaïques sélectionnés doivent utiliser des modules fabriqués avec une faible empreinte carbone.

La CRE a lancé son dixième appel d’offres pour la construction de projets photovoltaïques de plus de 500 kW. Les offres doivent être soumises entre le 14 et le 25 juin 2021.

Les autorités françaises prévoient d’allouer 450 MW aux installations photovoltaïques au sol de plus de 5 MW, 180 MW aux projets photovoltaïques d’une puissance installée comprise entre 500 kW et 5 MW, et 70 MW aux projets allant de 500 MW à 10 MW, qui seront construits sur des parkings couverts.

La CRE a précisé que, si le nombre de projets éligibles est supérieur à 700 MW, la puissance allouée peut être portée à 1 000 MW, 1 250 MW et 100 MW pour les trois catégories, respectivement.

Les projets solaires sélectionnés dans le cadre de l’appel d’offres doivent être conformes à la nouvelle réglementation française, qui donne la priorité aux projets reposant sur des modules PV à faible émission de carbone. Ces règles prévoient que les projets sélectionnés dans le cadre des appels d’offres de la CRE4 doivent avoir une empreinte carbone inférieure à une certaine limite de kg CO2/kW. Cette empreinte peut être calculée selon une procédure “simplifiée”, conçue par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

La France soutient actuellement le solaire photovoltaïque à grande échelle par le biais de ces appels d’offres de la CRE4 et également par des appels d’offres mixtes éolien-solaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.