La première voiture commerciale de la start-up Lightyear est désormais disponible en pré-commande : la Lightyear One se distingue par ses 5 m2 de panneaux photovoltaïques sur le capot et le toit, qui lui permettent d’atteindre les 725 kilomètres d’autonomie.

Une voie vers le futur ? La start-up néerlandaise Lightyear vient de dévoiler la version commerciale de sa voiture avec panneaux solaires sur le toit et le capot. Pour rappel, cette jeune pousse a été fondée par un groupe d’étudiants ingénieurs, aux Pays-Bas. Ils avaient construit un prototype nommée Stella, qui s’est aligné au départ du World Solar Challenge, une course dédiée aux voitures solaires. La Stella l’avait emporté en 2013, 2015 et 2017, donnant une assise à leurs choix technologiques.

lightyear one voiture electrique panneaux solaires - Les Smart Grids

Lightyear One : « le début d’une nouvelle ère dans l’automobile »

Et, fin juin 2019, ils ont présenté la très attendue Lightyear One, d’ors et déjà disponible en pré-commande. « Ce moment marque le début d’une nouvelle ère dans l’automobile », a déclaré Lex Hoefsloot, patron et fondateur de Lightyear.

La Lightyear One se reconnaît en effet au premier coup d’oeil par ses courbes mi-futuristes, mi-vintage (les amateurs de James Bond devraient apprécier), et, surtout, par ses 5 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit et le capot avant. Ces panneaux, recouvert d’une couche protectrice transparente leur assurant une haute résistance, sont annoncés par la start-up comme 20% plus efficaces que la moyenne.

lightyear one voiture electrique panneaux solaires - Les Smart Grids

Une autonomie record de 725 kilomètres en moyenne

En une heure, ces panneaux permettraient d’augmenter, en moyenne, l’autonomie du véhicule de 12 kilomètres. L’ensemble offre à la Lightyear One l’autonomie moyenne la plus élevée du marché, et de loin : avec ses 725 kilomètres, elle relègue loin derrière elle la championne actuelle, la Tesla Model S et ses 595 kilomètres.

Bien entendu, le gain de ces panneaux dépend de l’ensoleillement : à Rotterdam (Pays-Bas), 40% des 20.000 km annuels seraient parcourus via le solaire. À Paris, une Lightyear pourrait parcourir 36 km/jour au solaire en été, mais seulement 8 km/jour en hiver. À Marseille, cela passerait à respectivement 52 et 16 kilomètres.

Lightyear One : une voiture électrique « V2H ready »

Les panneaux photovoltaïques ne sont pas la seule source de recharge de la voiture, qui possède par ailleurs une prise classique pour une recharge traditionnelle. Pleine, la batterie offre 500 kilomètres d’autonomie : si vous voyagez exclusivement de nuit, vous ne pourrez dépasser cette distance.

Détail qui peut avoir son importance : la batterie et les prises de la Lightyear One sont conçus pour se connecter au système électrique d’une maison, dans une logique de Vehicle-to-Home (V2H).

Une berline familiale au coffre XXL

Rayon performance, en revanche, la Lightyear One ne boxe pas dans la même catégorie que les voitures nerveuses de Tesla. Elle met ainsi 10 secondes à passer de 0 à 100 km/h. Mais les concepteurs, pour maximiser la surface de panneaux sur le toit et le capot, l’ont pensé comme une voiture assez massive, malgré la finesse de ses lignes.

lightyear one voiture electrique panneaux solaires - Les Smart Grids

Si bien qu’avec ses 5 places et son coffre XL (780 litres), elle se positionne davantage comme une berline familiale. La Lightyear One est par ailleurs équipées de 4 roues motrices.

149 000 euros : un tarif de voiture de sport

En revanche, en terme de tarif, la Lightyear One tutoie les plus onéreuses des voitures de sport. Elle est vendue 149 000 euros, ou 1 879 euros par mois en leasing. Soit, comme le soulignent nos collègues du Journal du Geek, le prix d’une Tesla Model S et d’une station de recharge photovoltaïque à domicile.

Elle est d’ors et déjà disponible en pré-commande, pour une livraison prévue pour 2021. Une édition limitée nommée « Pioneer Edition » (comme « pionnier », rien à voir avec le spécialiste japonais des autoradios et des platines de DJ) regroupe les 500 premières voitures vendues. La voiture sera produite à Helmond (Pays-Bas).

« Un prix d’achat nettement inférieur » pour les futurs modèles de Lightyear

Le cœur de cible de Lightyear est donc des utilisateurs militants et fortunés, qui souhaitent avoir l’exclusivité d’une technologie de demain, même à un coût élevé. Pour autant, les tarifs devraient connaître une courbe descendante.

« Les prochains modèles que nous prévoyons de développer auront un prix d’achat nettement inférieur. En outre, les futurs modèles seront fournis à des parcs automobiles autonomes et partagés, de sorte que le prix d’achat pourra être réparti entre un grand nombre d’utilisateurs » précisent les équipes de Lightyear, qui veulent clairement s’inscrire dans la mobilité de demain.

Car, quand la mobilité électrique aura vraiment remplacé les combustibles thermiques, il est tout à fait envisageable que les panneaux solaires en toiture semblent aussi banals que des phares ou des essuie-glace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.