Le Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a annoncé ce mardi 4 février lors du Sommet des Nations Unies sur le climat que le de son pays gouvernement mettrait fin à la vente de nouveaux véhicules à essence et diesel d’ici 2035 ou plus tôt, y compris les hybrides.

Cette annonce positionne le Royaume-Uni comme un leader mondial de la lutte contre le changement climatique et lance un appel à l’action internationale pour atteindre un niveau de zéro émission nette dans le monde. Le Royaume-Uni doit maintenant reporter la fin de la vente de véhicules à essence et diesel, y compris les hybrides, à 2035, ou plus tôt si une transition plus rapide est possible, sous réserve de consultation. Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a également assisté à l’événement de lancement dans le centre de Londres.

“L’hébergement de la COP26 est une opportunité importante pour le Royaume-Uni et les nations du monde entier de s’engager dans la lutte contre le changement climatique”, a déclaré le Premier ministre. “Alors que nous établissons nos plans pour atteindre notre ambitieux objectif de zéro net pour 2050 cette année, cela exhortera les autres à se joindre à nous pour promettre des émissions nettes nulles. Il ne peut y avoir de plus grande responsabilité que la protection de notre planète, et aucune mission que la Grande-Bretagne n’est plus fière de servir. 2020 doit être l’année où nous inversons la tendance au réchauffement climatique – ce sera l’année où nous choisirons un avenir plus propre et plus vert pour tous”.

Le gouvernement continuera de travailler avec tous les secteurs de l’industrie pour accélérer le déploiement de véhicules zéro émission – contribuant ainsi à créer de nouveaux emplois verts au Royaume-Uni.

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.