Libérer du foncier est une nécessité pour répondre aux ambitions du gouvernement en matière de développement du photovoltaïque en France. Les ombrières de parking, les friches ferroviaires ou les zones délaissées représentent un potentiel conséquent, que le pays doit continuer de valoriser. Mais, sur le court terme, c’est l’Armée qui a fait l’effort le plus important, en mettant à la disposition des énergéticiens 2 000 hectares de terrains immédiatement disponibles.

Nous avons vu, dans la première partie de notre étude, que le gouvernement, pour répondre à ses hautes ambitions en terme de photovoltaïque, devait libérer de grandes quantités de foncier. Les ombrières de parking, les friches ferroviaires et, surtout, les zones délaissées (anciens sites industriels, dépôts, carrières…) offrent un important potentiel en la matière, que les autorités doivent valoriser aussi tôt que possible pour tenir le cap de la nouvelle PPE.

L’Armée met à disposition 2 000 hectares de terrain

Le ministère des Armées avait, sur ce front, fait d’importantes promesses, qu’il est en train de tenir, et il devrait offrir, sur le court terme, la plus importante manne de terrains disponibles pour des centrales photovoltaïques. Qui plus est, ces terrains n’auront pas la contrainte de nombreux anciens sites industriels, qui doivent être démantelés et / ou dépollués avant de pouvoir y installer le moindre panneau.

Voici un an, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées Florence Parly, promettait un effort conséquent pour aider à la relance du photovoltaïque, avec une mise à disposition de 2 000 hectares de terrains d’ici 2022, « une surface significative qui contribuera à atteindre les objectifs fixés par le gouvernement », selon Samy Engelstein, responsable du photovoltaïque au Syndicat des énergies renouvelables (SER). 

france photovoltaique foncier 2 2 - Les Smart Grids 2

« Si tout se passe bien, nous pourrons ensuite travailler sur d’autres emprises »

L’Armée est en effet le plus grand propriétaire foncier de l’Etat, avec 265 000 hectares, dont 100 000 hectares d’espaces naturels (protégés, pour 45% d’entre eux, par la directive Natura 2 000).  « Il s’agit d’un des plus gros gisements de foncier disponible », note Jérôme Loriot chez Engie, numéro un du solaire en France.

Toute la question, pour l’Armée, a été de déterminer quels terrains elle pourrait proposer : les sites naturels étaient exclus, mais aussi tous les espaces utilisés pour des manœuvres, du stockage ou de l’entretien de matériel.  « Aujourd’hui, nous avons identifié les 2.000 hectares, et si tout se passe bien, nous pourrons ensuite travailler sur d’autres emprises », détaille le secrétariat d’Etat.

Freins administratifs

Ces 2 000 hectares ne sont donc qu’une première vague, qui pourrait être complétée quand les équipes du ministère auront analysé plus avant l’ensemble des terrains possédés par l’Armée, et leur potentiel de valorisation photovoltaïque.

france photovoltaique foncier 2 2 - Les Smart Grids

Pour autant, le transfert de ces terrains militaires vers des opérateurs photovoltaïques ne s’est pas fait simplement. En un an, ce sont 100 hectares qui ont fini par être mis à disposition d’énergéticiens, mais les freins administratifs ont été nombreux. Les équipes du ministère des Armées, soutenus par ceux de la Transition écologique, ont fait preuve d’obstination pour trouver le modus operandi optimal, et mettre en place, dans les respects de règlement, des baux de location foncière aux opérateurs électriques.

Premiers appels d’offre d’ampleur

Mais ces freins sont désormais levés, permettant le lancement d’appels d’offre de grande ampleur. L’ensemble a été annoncé par la Ministre des Armées, Florence Parly, qui rappelle que les armées françaises représentent la moitié de la consommation énergétique de l’Etat, et doivent devenir un acteur majeur de la transition énergétique“.

C’est parce que nous avons l’empreinte environnementale la plus importante de l’État que nous avons l’impérieux devoir d’être un acteur volontaire et engagé de la transition énergétique“, a déclaré Florence Parly.

france photovoltaique foncier 2 2 - Les Smart Grids

Le premier appel d’offre a a été publié dans la foulée de cette annonce, le 9 septembre 2019, il concerne près de 300 hectares en tout. Le projet le plus important est un terrain de 250 hectares, à Creil, dans l’Oise. Les autres sont situés à Valbonne dans l’Ain, à Saint-Christol dans le Vaucluse et à Querqueville dans la Manche.

« Tout, absolument tout est lié »

Les opérateurs photovoltaïques ont jusque fin septembre pour répondre à cet appel d’offre : les lauréats obtiendront le droit de louer ces sites pour 30 ans afin d’y installer et d’y exploiter des parcs photovoltaïques. « D’autres appels à projet seront lancés régulièrement afin d’atteindre les objectifs », précise le ministère des Armées.

D’après Florence Parly, l’urgence climatique doit s’imposer à tous, et impose des efforts conséquents (elle vient d’ailleurs de lancer un grand plan de réduction et de verdissement de la consommation énergétique des armées françaises).

« Tout, absolument tout est lié. Et lorsque la planète se sera essoufflée, ce sont les Armées qui seront en première ligne. Les sécheresses, les crues et la montée des eaux, l’érosion des coraux ne sont pas que des événements naturels, ou mêmes seulement humains. Ce sont aussi des événements stratégiques. Ils redessinent les cartes. Ils créent de nouvelles tensions. Ils déplacent des populations, créent de nouvelles failles, de nouveaux conflits », détaille-t-il.

La chasse au foncier : point d’interrogation des ambitions photovoltaïques françaises

De quoi, sur le front du photovoltaïque, redoubler d’ardeur pour dégoter un maximum de terrains militaires propices à l’installation de centrales.

Plus globalement, cette chasse au foncier, même si elle est bien engagée, demeure le grand point d’interrogation des ambitions solaires du gouvernement actuel. Et les efforts, en la matière, ne doivent pas être relâchés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.