La majorité du grand public britannique ignore en grande partie qu’ils pourraient conduire un tout nouveau véhicule électrique à batterie sans avoir à payer un garage, un entretien ou même une assurance, explique la société de location de voitures Tusker.

Les incitations offrent aux conducteurs potentiels de véhicules électriques (EV), notamment à des milliers d’infirmières, de médecins, de conseillers municipaux et d’employés de banque, la possibilité d’économiser des milliers de livres en taxes et assurance nationale.

Étonnamment, sept conducteurs sur dix interrogés étaient au courant du programme gouvernemental Cycle to Work (“En vélo jusqu’au travail”, littéralement) où les employés sont incités à acheter un nouveau vélo, mais moins d’un sur dix savent qu’ils pouvaient faire de même pour acheter un nouveau véhicule électrique, contribuant ainsi à réduire les émissions provenant des transports et à économiser de l’argent.

En 2016, le gouvernement a présenté une législation qui garantissait que le « sacrifice salarial », ou financement via les salaires, serait l’un des moyens les plus abordables de conduire des véhicules à très faibles émissions et des véhicules électriques. Il a veillé à ce que ces véhicules restent exonérés de l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales. Associé à l’accès à une subvention à l’achat, à des économies de carburant et à l’introduction d’une taxation en nature de 0% à partir d’avril 2020, le sacrifice salarial est désormais le moyen le moins cher de conduire à l’électrique outre-Manche.

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.