Après avoir détaillé les dernières innovations mises en place par le projet de Réseau Electrique Intelligent (REI) FLEXGRID, situé en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, gros plan sur les initiatives récemment déployées par SMILE, le REI désormais partenaire de FLEXGRID. Avec en fil rouge, l’efficacité et la flexibilité électrique.

Fin 2017, SMILE (pour « Smart Ideas to Link Energies) et FLEXGRID, deux des trois projets de REI mis en place par le gouvernement français, se sont rapprochés pour fédérer leurs savoirs-faire en terme de déploiement industriel de solutions smart grids.

Nous avons analysé, dans la première partie de notre étude, les dernières initiatives pilotées en Provence-Alpes-Côte-d’Azur par FLEXGRID. Place, désormais, aux projets et innovations déployés dans le cadre de SMILE, en Bretagne et Pays-de-la-Loire.

Le « monitoring des transformateurs », une innovation améliorant la maintenance

Une étape importante dans la vie de SMILE a été franchie, fin 2017, en mettant en place une solution technologique innovante : nommée « monitoring des transformateurs », elle a été appliquée par Enedis, pour la première fois, dans le poste source des Tanneurs, au centre de Nantes.

Pour rappel, un poste-source transforme la très haute tension en moyenne tension (20 000 Volts) : c’est le point où l’électricité produite, acheminée par des lignes à haute tension, est dirigée vers les zones industrielles, urbaines ou rurales où elle sera consommée. Elément-clé du réseau électrique, sa maintenance est un enjeu capital pour le gestionnaire réseau.


Ce fameux monitoring est l’installation de capteurs sur les transformateurs présents dans le poste-source, qui vont mesurer, en temps réel, des paramètres sur le fonctionnement dudit transformateur (propreté des aéro-réfrigérants, humidité, vibration du régleur, analyse de l’huile, etc.).

smile-flexgrid-rapprochement-initiatives

La santé des transformateurs mieux connue, des gains considérables pour la collectivité

L’ensemble de ces données est ensuite traité par un serveur qui détermine en temps réel l’état de santé du transformateur, et permet ainsi une planification des opérations de maintenance en fonction des besoins réel de l’équipement. Il permet également de basculer vers une logique prédictive, qui planifie les opérations de maintenance avant qu’elles n’affectent le fonctionnement du transformateur.

Au final, les gains de cette technologies sont énormes : elle évite les incidents, et donc fiabilise le réseau et l’approvisionnement électrique, en supprimant les coupures. Elle permet également d’optimiser l’utilisation des transformateurs, en les exploitant au plus près de leurs capacités physiques – répondant ainsi mieux aux sollicitations découlant de l’intégration des énergies renouvelables, particulièrement exigeantes en termes de réglage de la tension. Cerise sur le gâteau : la durée de vie d’équipements extrêmement coûteux est augmentée.

Après le poste-source des Tanneurs, ce monitoring sera installé dans 43 autres postes-source, représentant en tout plus de 100 transformateurs, tous situés dans des zones urbaines ou de fortes production d’énergies renouvelables – celle pour lesquelles les gains seront les plus immédiats.

smile-flexgrid-rapprochement-initiatives

Atlas, une plateforme qui gère la production et la consommation d’électricité

Au-delà de cette avancée technologique conséquente, SMILE a également accueilli récemment plusieurs nouveaux projets. Le plus important, en terme d’échelle, est Atlas, une plateforme d’agrégation de données de la production et de la consommation électriques en temps réel, pour assurer une continuité dans l’approvisionnement électrique tout en maximisant la part des énergies renouvelables.

A l’échelle nationale, Atlas est la première plateforme de ce type à se déployer dans un territoire aussi vaste, qui couvre les quatre départements SMILE (Morbihan, Ille-et-Vilaine, Vendée et Loire-Atlantique). Porté par le Sydev (syndicat departemental d’électricité de la Vendée), Atlas met en jeu toutes les outils de la flexibilité pour maîtriser les pics de consommation.

« Actuellement, quand il y a des pics de consommation importants, on mobilise des outils de production pour répondre à ces pointes. On utilise en priorité les ENR puis le parc nucléaire et enfin les centrales gaz et charbon qui, à cause de leurs rejets CO2 vont être de moins en moins mobilisées. Avec les énergies renouvelables, les déséquilibres entre production et demande ne se gèrent pas de la même façon. Il s’agit de piloter un certain nombre d’équipements, de reporter certaines consommations, voire de stocker de l’énergie pour la réutiliser à un autre moment » explique Françoise Restif, coordination projet SMILE chez Bretagne Développement Innovation.

Réduction de la consommation énergétique et pilotage de la charge des VE

Egalement déployé sur l’ensemble du territoire SMILE, Beflexi entend diminuer de de 30% la facture énergétique (eau, gaz, électricité, air) des bâtiments d’enseignements, administratifs/publics, bureaux tertiaires. Ce projet s’appuiera sur l’installation de capteurs, générant des données énergétiques transmises par un réseau LoRa. Ces données seront ensuite analysées pour proposer à chaque bâtiment un plan d’amélioration et d’actions concrètes pour réduire sa consommation.

A plus petite échelle, le projet Drop’n Plug va installer, sur deux parkings de Rennes et de Saint-Malo, un système de pilotage intelligent de la charge des véhicules électriques, afin d’optimiser l’utilisation de l’énergie produite localement. Le but est d’équilibrer, grâce aux véhicules électriques, l’offre et la demande d’électricité.

smile-flexgrid-rapprochement-initiatives

Démonstrateur d’un « smart grid » pour le gaz naturel et rénovation d’un bâtiment en smart building

Déployé à Pontivy et Sévremont, West Grid Synergy est un démonstrateur d’envergure des futurs réseaux de gaz naturel. Le projet part du constat du développement galopant des solutions de méthanisation, dont les pics de production ne correspondent pas forcément aux pics de consommation. Le but est d’injecter une partie de la production dans le réseau de transport, afin de l’utiliser plus tard, dans les périodes de forte consommation. Il s’agit, ni plus ni moins, qu’un smart grid appliqué au gaz.

smile-flexgrid-rapprochement-initiatives

Autre nouveauté : porté par Galeo et EDF, la rénovation du bâtiment « La Marseillaise » va transformer un bâtiment tertiaire en foyer de jeunes travailleurs, en en faisant un smart building, équipé de solutions intelligentes, notamment sur le plan énergétique.

Vers l’énergie de demain

SMILE accueille également un nouveau projet d’autoconsommation, un démonstrateur de production de piles à hydrogène pour véhicules à partir d’énergies renouvelables ou un outil de sensibilisation en milieu scolaire aux problématiques énergétiques.

Preuve du dynamisme d’un REI qui, à l’instar de FLEXGRID, veut tester un maximum de solutions correspondant à l’énergie de demain, propre, responsable, rationnelle et sans gaspillage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here