Second volet de notre étude consacrée aux thermostats connectés : dans un marché émergent hautement concurrentiel, dominé au niveau mondial par Nest, filiale de Google, les entreprises françaises ont su tirer leurs épingles du jeu. Qu’elles s’appellent Netatmo, Ween ou Qivivo, elles se sont fait une place de choix : parviendront-elles à la maintenir à l’heure où les géants du numérique comme Microsoft se lancent sur ce marché ?

Nous avons étudié les principes et avantages du thermostat connecté dans la première partie de notre étude. Dans un marché en plein boom, les innovations françaises ont su se faire une place de choix, une avance qu’il faudra maintenir face à une concurrence sans cesse accrue.

Les grands groupes du numérique et de l’électricité se positionnent

En effet, le potentiel de ce marché, et ses liens avec la chaîne domotique qui pourrait bientôt équiper maisons et bâtiments, attisent la convoitise des grandes firmes du monde numérique. Nest Lab, start-up californienne fondée par d’anciens collaborateurs d’Apple, a ainsi été racheté par Google en 2014 pour 3,2 milliards de dollars, et est devenu leader mondial du thermostat connecté.

innovations-francaises-thermostat-connecte

Fin juillet 2017 Microsoft annonçait le lancement de son propre thermostat connecté, GLAS, construit en partenariat avec Johnson Controls, et équipé de l’assistant vocal Cortana, l’intelligence artificielle de Microsoft.

innovations-francaises-thermostat-connecte

Un peu plus tôt cette année, un autre nouveau produit a été lancé, franco-allemand celui-là : Hager Group, un des leaders européens de la distribution électrique modulaire, lance son propre thermostat connecté. Ce produit, sobre, complet et assez cher, s’inscrit totalement dans la stratégie de la société basée en Allemagne, qui veut s’imposer sur le marché des équipements intelligents et des smart grids, après le rachat, en 2016, d’Azimut Monitoring, spécialiste français des capteurs et du monitoring sur la qualité de l’air et du bruit.

innovations-francaises-thermostat-connecte

Même si le groupe garde attaches, bureaux et usines en France, ce thermostat n’est pas un pur produit de la French Tech, il est plutôt le développement d’une nouvelle gamme au sein d’un spécialiste établi de l’électricité.

Netatmo, la start-up qui domine la French Tech du thermostat du connecté

Ce n’est pas le cas de plusieurs anciennes start-up qui ont su tirer leurs épingles du jeu et se positionner avantageusement sur ce marché naissant. En la matière, la star est sans doute Netatmo.

Créée en 2011 à Boulogne-Billancourt par deux entrepreneurs français, Fred Potter et Jean-Pierre Dumolard, la start-up spécialisée dans la domotique s’est d’emblée fixée une stratégie tournée vers le grand public. Lauréate de nombreux CES Awards, bien placé dans le domaine de la cybersécurité avec ses caméras, Netatmo s’impose comme un acteur européen de premier plan dans le domaine des thermostat connecté.

innovations-francaises-thermostat-connecte

Son produit, désigné par Starck, a été lancé dès 2013, et est leader du marché des thermostat connecté en France, en se maintenant au-dessus de 50% des ventes malgré l’arrivée de Nest. Combinant un thermostat connecté et un ensemble de capteurs, il est piloté à distance par un smartphone, et propose une programmation intelligente du chauffage, prenant en compte la présence des résidents, l’isolation de la maison ou la température extérieure. Un de ses atouts est qu’il est compatible avec des chaudière gaz, fioul ou bois, ainsi qu’avec les systèmes d’exploitation iOs, Android et Windows.

innovations-francaises-thermostat-connecte

Une stratégie grand public

En 2016, Netatmo a lancé un produit complémentaire, une vanne de radiateur connectée, qui permet de piloter les radiateurs un par un. Ces vannes sont destinées avant tout aux logements équipés en chauffage collectif (fioul ou gaz), mais adaptables sur un chauffage individuel. Ces vannes permettent de régler le chauffage de chaque pièce, individuellement, en fonction d’un nombre élevés de paramètres, comme la météo, le nombre de personnes dans la pièce, les appareils électriques en marche ou l’ouverture des fenêtres.

La start-up s’est également associée aux géants du bâtiment Legrand et Velux pour proposer des gammes de produits connectés largement ouverts au grand public.

Qivivo, premier thermostat connecté intelligent 100% made in France

Créé en 2012, Qivivo a commercialisé, en 2014, le premier thermostat intelligent 100% français et a su s’imposer sur le marché national et nouer de fructueux partenariat avec des bailleurs sociaux, promoteurs et constructeurs.

Profitant d’une compatibilité encore supérieure à celle de Netatmo, puisqu’il gère également, depuis 2016, les chauffages électriques et par pompe à chaleur, Qivivo se distingue par sa capacité d’apprentissage.

innovations-francaises-thermostat-connecte

Doté d’un écran led tactile, pilotable depuis une tablette ou un smartphone, associé à un grand nombre de capteurs, il est capable d’apprendre des habitudes de son utilisateur pour lui proposer des solutions d’économie d’énergie adaptées à ses besoins. Ainsi, Qivivo envoie chaque mois à tous ses utilisateurs un bilan commenté expliquant comment l’énergie a été utilisée et surtout comment elle pourrait être mieux utilisée.

innovations-francaises-thermostat-connecte

Reste à cet outil au rapport qualité/prix sans équivalent sur le marché à grandir suffisamment pour ne pas être broyé par la concurrence. Il lui faudra pour cela exister rapidement au niveau européen et dans ce but nouer des partenariats ou effectuer des levées de fonds.

Ween, le thermostat qui détecte la présence des habitants

Cette remarque s’applique aussi au petit nouveau de la French Tech en matière de thermostat connecté : Ween a présenté son produit au CES 2017 et l’a commercialisé voici quelques semaines. Sa force est d’être un thermostat intelligent encore plus complet que celui de Qivivo : il analyse en temps réel, en fonction des données météo entre autres, le comportement thermique du logement, c’est à dire le temps qu’il met à se réchauffer ou se refroidir, pour optimiser la consommation d’énergie.

innovations-francaises-thermostat-connecte

Il détecte également la présence ou l’approche des occupants en fonction de leurs mouvements ou de la géolocalisation de leurs smartphones. Il peut ainsi baisser automatiquement le chauffage quand personne n’est présent et le remonter quand les habitants approchent. Il offre ainsi une consommation d’énergie parfaitement indexée sur les besoins de la famille (ou de l’entreprise) – et assure une excellence énergétique, un atout de taille dans la bataille économique qui s’annonce.

Les jeunes pousses françaises ont de belles innovations à faire valoir dans ce secteur encore jeune mais qui promet de devenir ultra-concurrentiel très bientôt. Reste à chacune d’entre elles à faire les bons choix de développement, d’investissement, de partenariats, et pourquoi pas de rachat par un grand groupe, afin de continuer à s’étendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here