Une quinzaine de nouveaux projets verront le jour en 2018 dans le cadre du Réseau Electrique Intelligent FLEXGRID, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Après avoir évoqué ceux centrés sur l’autoconsommation, place aux projets s’orientant davantage vers l’optimisation de la production d’énergies renouvelables, l’efficacité énergétique ou la mobilité électrique.

En région PACA, le REI FLEXGRID continue de prendre de l’ampleur : dans la première partie de notre étude, nous avons évoqué plusieurs projets qui verront le jour en 2018 et qui expérimentent à échelle réelle des stratégies d’autoconsommation adaptées à des environnements aussi variés qu’une industrie « légère » (production d’extraits naturels), une industrie lourde et gourmande en énergie (sidérurgie), une station de ski ou des serres agricoles.

Dans une visée plus globale, FLEXGRID intègre également deux démonstrateurs à échelle réelle de pilotage des énergies renouvelables par les gestionnaires réseau, afin d’optimiser l’intégration de ces énergies dans le mix énergétique.

Megagrid, le pilotage des technologies solaires

Le projet Megagrid se poursuivra ainsi en 2018. Il s’agit d’un site d’expérimentation et de démonstration des technologies solaires et de leurs pilotages. Quatre centrales de production photovoltaïque ainsi qu’une unité de stockage y ont déjà été installées.

Les années 2018 et 2019 seront consacrées aux expérimentations : l’objectif de Megagrid est d’optimiser, avec ses unités de stockage, les modalités de raccordement des productions EnR afin de lisser l’intermittence des productions solaires, d’augmenter les capacités de transit et de réduire les coûts de raccordement.

Photovoltaïque + éolien + stockage = Aloe

Le second projet de ce type, Aloe, vient de démarrer. Il vise « à combiner des parcs photovoltaïques et éoliens de grande puissance et à les associer avec une batterie de stockage Li-ion dans le but d’améliorer la valorisation économique des productions sur les marchés de l’électricité, d’augmenter le taux d’insertion des EnR intermittentes et d’offrir des bénéfices pour les gestionnaires de réseau et les responsables d’équilibre ».

Le parc éolien et les deux parcs photovoltaïques seront construits dans le courant de l’année 2018 avant, en 2019, un raccordement des parcs au réseau RTE et le début des tests et expérimentations.

Smart Aéroport, l’efficacité énergétique au pied des pistes d’atterrissage

Un autre objectif fondamental des technologies smart grids est d’optimiser l’efficacité énergétique. C’est ce que met en place, au sein de l’aéroport Aix-Marseille Provence, le projet Smart Aéroport. Il franchira une nouvelle étape en 2018.

flexgrid-projets-2018-2-2

1 500 compteurs d’eau et d’électricité ont déjà été installés sur le site, et connectés à une plateforme logicielle capable d’analyser les données – ce qui a permis de générer d’importantes économies d’énergie pour l’aéroport.

FLEXGRID va ajouter de nouvelles briques technologiques pour améliorer encore l’efficacité énergétique et intégrer des énergies renouvelables au projet. 2018 sera notamment consacrée à l’installation de panneaux photovoltaïques sur les hangars de fret et de logistique, dans une logique d’autoconsommation.

flexgrid-projets-2018-2-2

Par ailleurs 1 500 capteurs vont être ajoutés à ce projet pour renforcer le système de pilotage des consommations. Le but est de valoriser de nouvelles économies d’énergies et des flexibilités électriques supplémentaires.

La Villette ECS, un éco-quartier innovant en terme d’énergie

Autre type de projets : allier la production d’électricité et de chaleur, dans des projets valorisant les énergies renouvelables. C’est le cas de La Villette ECS, un éco-quartier de 39 400 m2, auquel FLEXGRID va fournir une solution centralisée de production d’électricité, de froid, de chaleur et d’eau chaude sanitaire, en utilisant une combinaison de panneaux photovoltaïques et de géothermie.

Le projet comprendra un pilotage énergétique des productions et des consommations, dans une optique de sobriété énergétique, de généralisation des flexibilités (effacement ou déplacement) et des réductions des coûts.

La Vilette ECS sera également l’occasion de définir des « modèles innovants de contractualisation et de tarification de services locaux de l’énergie entre les futures copropriétés, les opérateurs énergétiques et les consommateurs finaux (domotique, services énergétiques, e-conciergerie …) », selon la présentation du projet.

Le premier coup de pioche du futur quartier sera donné en 2018, il devrait être opérationnel en 2021.

Pôle Y. Morandat, une combinaison de géothermie et de photovoltaïque

Le projet Pôle Y. Morandat est dans la même optique : pour aider à la reconversion d’un ancien site minier, FLEXGRID va mettre en place un réseau électrique et thermique intelligent, permettant d’alimenter en électricité, de chauffer et de rafraîchir les différents bâtiments qui vont être réhabilités.

Ce réseau s’appuiera sur une combinaison de solaire photovoltaïque, de solaire thermique et de géothermie issue des eaux d’ennoyage des 1 100 mètres de profondeur du puits Y. Morandat.

flexgrid-projets-2018-2-2

Le projet inclut également des systèmes de stockage thermiques tampons et de stockage électrochimiques, afin de mieux synchroniser consommation et production, associés à une plateforme de pilotage énergétique globale. Ce réseau doit être mis en service cet été.

Développement des bornes de recharge dans le Var et le Vaucluse

Deux projets complémentaires relèvent, enfin, de l’électro-mobilité. Smart IRVE 83 et Smart IRVE 84 ont pour but de créer une infrastructure de recharge pour véhicules électriques couvrant respectivement les département du Var et du Vaucluse.

Le premier, dans le Var, sera composé de 120 bornes de recharges accélérées (22 kVA par borne, 2 points de recharge par borne) raccordées au réseau ENEDIS, associé à un logiciel qui permettra de suivre l’usage et le fonctionnement opérationnel des différentes bornes.

Le second, dans le Vaucluse, disposera de 80 bornes du même type, réparties sur une trentaine de stations implantées tous les 20 km ; il proposera également des fonctions avancées aux automobilistes (réservation d’emplacement, adapter la charge de fonctionnement…).

flexgrid-projets-2018-2-2

Smart IRVE 83 sera intégralement mis en service en 2018 ; après un appel d’offre, les premières bornes de Smart IRVE 84 seront implantées en septembre-octobre de cette année.

Au final, l’année 2018 sera plus que riche sur les différents fronts de FLEXGRID, la densité des projets prouvant la volonté d’explorer tout le spectre des problématiques liées à l’électricité de demain et aux réponses que peuvent y apporter les réseaux intelligents. Affaires à suivre de très près, donc…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here