Total et Engie ont signé un accord de coopération pour concevoir, développer, construire et exploiter ce qui est annoncé comme le plus grand site de production d’hydrogène renouvelable en France.

Le projet Masshylia, à Châteauneuf-les-Martigues dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sera situé au cœur de la bioraffinerie de Total à La Mède.

Alimenté par des fermes solaires d’une capacité totale de plus de 100MW, l’électrolyseur de 40MW devrait produire cinq tonnes d’hydrogène vert par jour.

Cela permettra de répondre aux besoins de la production de biocarburants de la bioraffinerie Total de La Mède, évitant ainsi l’émission de 15 000 tonnes de CO2 par an.

La production et le stockage de l’hydrogène sont mis en œuvre pour gérer la production intermittente d’électricité solaire et la nécessité d’un approvisionnement continu de la bioraffinerie.

Elle sera dotée d’un système de contrôle numérique pour l’approvisionnement continu en hydrogène avec une gestion en temps réel de la production d’électricité solaire.

Les deux partenaires ont pour objectif de commencer la construction des installations en 2022, après l’achèvement de l’étude d’ingénierie avancée.

Ils espèrent commencer la production en 2024, sous réserve de la mise en place du soutien financier nécessaire et des autorisations publiques.

À cette fin, le projet a déjà déposé des demandes de subvention auprès des autorités françaises (AMI) et européennes (IPCEI, Fonds de l’innovation).

Au-delà de cette première phase, de nouvelles fermes renouvelables pourraient être développées par les partenaires pour l’électrolyseur, qui a la capacité de produire jusqu’à 15 tonnes d’hydrogène vert par jour, selon les entreprises.

Le président de Total pour le gaz, les énergies renouvelables et l’électricité, Philippe Sauquet, a déclaré : “L’innovation et la durabilité sont au cœur de ce projet commun.

“Comme le montre notre engagement dans l’Alliance européenne pour l’hydrogène propre, nous croyons en l’avenir de l’hydrogène renouvelable et nous travaillons avec notre partenaire Engie pour le concrétiser.

“Cette installation de production d’hydrogène renouvelable, associée à notre expertise dans le domaine de l’énergie solaire, est une nouvelle étape dans notre engagement à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

“L’association de deux grandes entreprises énergétiques françaises permettra de développer la filière hydrogène et d’en devenir les leaders grâce à ce projet commun, industriel et reproductible à l’échelle internationale”.

Gwenaëlle Avice-Huet, directrice générale adjointe d’Engie en charge des énergies renouvelables, a ajouté : “Le projet Masshylia démontre la capacité d’Engie à relever les défis de la transition énergétique en développant des solutions innovantes et neutres en carbone.

“Le partenariat entre Engie et Total, par son ampleur et son approche intégrée très ambitieuse, incarne la stratégie de développement de l’hydrogène renouvelable d’Engie pour réduire l’empreinte CO2 de nos clients.

Il ouvre également la voie à un “hub” polyvalent pour l’hydrogène renouvelable dans un avenir proche, fermement ancré dans la région et ayant une portée internationale”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.