Le cabinet londonien Ernst & Young (EY) – l’un des “Big Four” – a classé l’Inde en tête de liste pour le photovoltaïque dans son dernier indice d’attractivité des énergies renouvelables.

La dernière édition de l’indice d’attractivité des énergies renouvelables du cabinet EY place le pays en tête pour le photovoltaïque, ce qui le place à la quatrième place pour l’ensemble des investissements dans les énergies propres.

Le Mexique est pénalisé par la politique de son gouvernement en matière d’énergie propre et la France recule également, de quatre places.

Le Maroc, le Portugal et le Viêtnam grimpent tous de cinq places depuis la dernière publication de la liste.

Le record de 670 MW d’énergie propre mis aux enchères au Portugal cette année a contribué à ce résultat, tandis que le renouvelable au Viêtnam a été stimulé par la combinaison de son récent boom dans le solaire et du passage prévu à un système d’enchères inversées en matière de programme d’incitations, soit exactement ce qui a permis l’arrivée de tarifs solaires particulièrement bas en Inde.

L’autre avancée notable a été Taïwan, qui gagne 14 places grâce à ses objectifs ambitieux en matière d’éolien offshore.

Du côté des contre-performances, la Suisse perd 11 places dans la liste et la position anti-renouvelables de l’actuelle administration mexicaine fait chuter cette nation de huit places, avec une capacité de production d’énergie propre allant jusqu’à 250 MW qui devrait être affectée par une augmentation proposée des frais de transmission des énergies renouvelables.

Israël et la Jordanie perdent par ailleurs six places dans cette liste.

Dans les dix premiers, l’Australie atteint la troisième place, la plus haute jamais atteinte par le pays, malgré les critiques constantes du lobby des énergies renouvelables à l’encontre du gouvernement de Scott Morrison.

Les progrès de l’Inde en matière d’énergie solaire propulsent le pays à la quatrième place de la liste.

Le Royaume-Uni se hisse à la cinquième place, échangeant sa place avec l’Allemagne, la France perd quatre places pour se retrouver à la septième place en raison notamment de ses enchères nationales retardées par la crise du Covid.

Le Japon, les Pays-Bas et l’Espagne complètent le top dix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.