Pour la première fois de son histoire, l’énergie renouvelable a dépassé le charbon plus tôt ce mois-ci en tant que source de production d’électricité aux États-Unis, a rapporté la Brookings Institution.

Des initiatives multiples

Le document qui sous-tend le rapport attribue ce développement presque remarquable aux municipalités et aux entreprises américaines qui s’efforcent de combler le vide créé par le président Donald Trump en annonçant le retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Les auteurs Shanta Devarajan et Tito Cordella, respectivement directeur et conseiller principal en économie du développement à la Banque mondiale, ont déclaré qu’une conséquence imprévue du “départ de Paris” des États-Unis était la réaction des entreprises privées et des gouvernements locaux.

“Les grandes compagnies pétrolières, y compris ExxonMobil, continuent d’investir dans les technologies à faible émission de carbone et certains gouvernements ont imposé des normes environnementales locales plus strictes pour compenser les plus faibles normes fédérales”, écrivent les auteurs dans un blog de la Brookings Institution.

À titre d’exemple, ils citent les efforts du gouverneur de Californie, Jerry Brown, qui, en septembre 2018, a signé un décret donnant l’objectif à l’État d’être neutre en carbone d’ici 2045.

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.