Désigné fin novembre lauréat du prix « Ville Intelligente » du Forum Smart City La Tribune, l’éco-quartier Smartseille, situé au cœur des quartiers nord de la ville, continue de s’étendre. Cet îlot démonstrateur sera constitué de cinq immeubles, dont quatre ont déjà été construits, et alliera efficacité énergétique, utilisation de l’énergie marine et solidarité, dans une vision du futur urbain des bords de la Méditerranée.

Le Forum Smart City La Tribune avait lieu les 28 et 29 novembre à Paris : l’éco-quartier Smartseille y a remporté le prix de la « Ville intelligente », juste récompense d’une initiative aux multiples innovations.

Piloté par Eiffage, Smartseille prend place dans la vaste opération de rénovation immobilière Euroméditerranée, la plus grande d’Europe du Sud : lancée en 1995, elle vise à réhabiliter pas moins de 480 hectares au cœur de Marseille, entre le port de commercer, la Vieux-Port et la gare SNCF.

Un projet de réhabilitation durable de sur 2,7 ha

Dans ce cadre, Eiffage a mis sur place un îlot de cinq immeubles utilisant des technologies à la pointe de la recherche. Nommé Smartseille, ce projet, démarré voici huit ans, est une vitrine opérationnelle de futurs quartiers entiers d’Euroméditerranée, dont la construction s’appuiera sur l’expertise acquise par ce démonstrateur.

Il prend place dans le Plan d’investissement d’avenir de l’Etat, qui a permis un financement par la Caisse des Dépôts à hauteur de 19 millions d’euros. Situé sur le site d’une ancienne usine à gaz, sur une surface de 2,7 ha, dont 1,2 ha d’espace paysager, il offrira près de 60 000 m2 de bureaux, logements, commerces et équipements. 4 000 personnes y habiteront et travailleront.

Deux îlots déjà inaugurés

En 2016 le premier immeuble de Smartseille a été inauguré : signé par l’architecte Eduardo Souto de Moura (prix Pritzker 2011) associé à Jacques Sbriglio, il offre 10 000 m2 de bureaux, vendus à la ville de Marseille, ainsi qu’un hôtel B&B.

En juin de cette année a été inauguré un bâtiment de 5 500 m2 , de huit étages, où est implanté, entre autre, le siège régional d’Eiffage ; il est relié à un immeuble de 17 étages, offrant une centaine de logements, dont la moitié de sociaux, livré au début de l’automne 2017.

smartseilles-eco-quartier-innovant

Logements, bureaux, commerces et service, dans une dynamique durable

La construction du troisième îlot a démarré au début de l’année 2017 : il offrira au quartier une résidence intergénérationnelle de 94 logements, un crèche privée de 30 berceaux, entre 30 et 40 logements intermédiaires, un restaurant scolaire, 550 m2 de commerces et 1 600 m2 de bureaux.

Le quatrième îlot sera un ensemble immobilier composé de 77 logements en accession libre, 59 logements sociaux, 1 600 m2 de bureaux et 600  m2 de commerces et service, dont un groupe scolaire. La conception du dernier îlot vient de démarrer, sa composition n’est pas encore définie, mais il offrira une surface équivalente aux quatre autres.

smartseilles-eco-quartier-innovant

L’inauguration du second îlot s’est fait en présence de Brune Poirson, la secrétaire d’Etat à la transition numérique, et c’est tout sauf un hasard : ce quartier est en effet à la pointe des conceptions durables et intelligentes de la ville du futur.

Favoriser le partage et l’échange

Il se veut résolument tourné vers la solidarité et l’échange, notamment intergénérationnel par la proximité d’espace réservé aux personnes âgées et aux plus jeunes. Il offrira à tous ses habitant une e-conciergerie, offrant des services à la carte – pressing, services postaux, billetterie, point relais –, incluant la possibilité de se faire coiffer, masser ou recevoir des soins esthétiques directement à son domicile.

Le quartier mettra à disposition de ses habitant des espaces de travail partagés, favorisera la mobilité partagée, et sera équipé d’un parking souterrain mutualisé : une application gérera l’occupation de ce parking, de façon à ce que les travailleurs venant en journée laissent leur place aux habitants rentrant le soir. Ce parking sera équipé de bornes de recharge pour les véhicules électriques, et réservera un certain nombre de places aux usagers pratiquant le covoiturage, afin de l’encourager fortement.

Les logements disposeront de « pièces nomades », pour répondre aux changements de vie des occupants en terme de besoin d’espace ; située entre deux logements, une pièce nomade peut être occupée par l’un ou l’autre de ces deux logements. Elle offre une flexibilité de taille d’appartement et d’aménagement, puisqu’elle permet de transformer facilement un T2 en T3 ou un T3 en T4, et inversement.

smartseilles-eco-quartier-innovant

Optimisation énergétique

D’un point de vue énergétique, les matériaux de construction ont été choisi pour leur performances thermiques : l’objectif est de réduire au maximum les besoins énergétiques des bâtiments et de les couvrir, au maximum, par des ressources locales et renouvelables.

Une étude préalable du vent et de l’ensoleillement a déterminé la configuration des bâtiment, pour limiter les effets tourbillons des vents et l’ensoleillement en été. L’ensemble sera recouvert d’une canopée, qui influencera le microclimat en limitant l’effet îlot de chaleur. Particulièrement bien isolés, les bâtiments sont conçus pour être également facile à rafraîchir en été.

smartseilles-eco-quartier-innovant

Les bâtiments ont tous été équipé d’un éclairage à faible consommation, mélange de LED et de tubes fluorescents, ainsi que d’équipement hydro-économes, limitant la consommation en eau. Des capteurs et des compteurs intelligents ont été installés dans tous les espaces, permettant aux usagers de connaître et de maîtriser en temps réel leurs consommation en eau, chauffage, eau chaude, électricité.

Un suivi individualisé de la consommation énergétique

Smartseille offrira également gratuitement un service de coaching électrique, qui permettra aux habitants de connaître leur classement en terme de consommation par rapport aux autres occupants, et offrira une analyse précise de sa consommation et des possibilités de l’optimiser. Un suivi dans le temps sera proposé pour mesure l’impact des changements de comportement.

Mais l’innovation énergétique la plus marquante de cet éco-quartier, celle qui le distingue le plus fortement, c’est l’utilisation d’une boucle à eau de mer, associé à des pompes à chaleur, offrant un système de chauffage renouvelable et durable.

Découverte de ce procédé et de son application dans la suite de notre étude, dès demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here