Si le charbon reste l’énergie reine en Afrique du Sud, de nombreux industriels ont répondu à l’appel à projets éoliens et solaires du gouvernement, ce qui pourrait indiquer un renversement de tendance.

Au-delà du facteur environnemental, le charbon a avant tout un rôle socio-économique, puisque le secteur emploie 90 000 Sud-Africains, tandis que le pays demeure 7e producteur mondial et 6e exportateur. L’Afrique du Sud détient d’ailleurs 95% des réserves de tout le continent…

Mais le gouvernement sud-africain semble vouloir bousculer l’ordre établi, et quitter son ère carbonique plus rapidement que prévue, en témoigne sa décision de vouloir tirer au moins 50% de ses besoins énergétiques de sources renouvelables d’ici à 2030.

La Croix consacre cette semaine un dossier sur la transition énergétique en Afrique du Sud.

Lire l'article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here