Le Réseau Electrique Intelligent (REI) FLEXGRID continue son développement : après le lancement de plusieurs projets en 2017, une quinzaine d’autres vont se concrétiser durant cette année 2018. Pilotage d’énergies renouvelables et de la consommation, mobilité électrique, autoconsommation : les thématiques sont nombreuses. Présentation.

Choisi par l’Etat en avril 2016, FLEXGRID est, avec SMILE et YOU&GRID, un des trois REI qui expérimentent l’industrialisation de solutions smart grid. Se déployant dans l’ensemble de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, dans une grande variétés de territoires, il compte une quarantaine de projets.

flexgrid-projets-2018-1-2

Certains étaient déjà actifs avant leur intégration dans le REI (Nice Grid, Premio, Reflexe…), d’autres ont été lancé au cours de l’année 2017, comme nous l’avons vu (So Flex’Hy, Avignon PV Cold, EllyBox, Flexigazelec…).

Une quinzaine de nouveaux projets pour 2018

De ce point de vue, l’année 2018 présente un menu copieux : une petite quinzaine de projets (ou de nouveaux volets de projets) vont rentrer dans une phase active. Ils vont expérimenter des solutions smart grids permettant de mieux intégrer les énergies renouvelables, notamment dans des stratégies d’autoconsommation intégrant des unités de stockage, mais aussi d’améliorer l’efficacité énergétique, de mieux déployer l’électro-mobilité, ou de développer des systèmes hybrides, produisant chaleur et électricité.

Serre Chevalier Renouvelable, l’autoconsommation au ski

Nous évoquerons, dans cette première partie, les nouveaux projets qui testeront des solutions d’autoconsommation adaptées à des environnements variés (station de sport d’hiver, serre agricole, industrie sidérurgique, industrie aromatique).

Serre Chevalier Renouvelable vise ainsi à améliorer l’efficacité énergétique et l’autoconsommation en énergies renouvelables du domaine skiable de Serre Chevalier. Il s’agit d’un vaste projet associant des panneaux photovoltaïques, des éoliennes et des installations spécifiques, produisant à la fois de l’hydro-électricité et de la neige de culture.

flexgrid-projets-2018-1-2

Le continuité d’approvisionnement en électricité sera assuré par des unités de stockage utilisant le potentiel des retenues collinaires avoisinant la station, sous forme de Station de Transfert d’Energie par Pompage (STEP).

L’ensemble sera chapeauté par des dispositifs qui permettront de piloter les productions des différentes énergies, les unités de stockage et la consommation électrique de la station (remontées mécaniques, production de neige de culture, bâtiments techniques) ; le but est « d’optimiser la part d’EnR locales autoconsommées et l’efficacité énergétiques (réduction d’énergie et de puissance) des équipements du domaine skiable », selon la présentation du projet.

Les études opérationnelles et les recherches de financement ont été lancées durant ce premier semestre 2018, ainsi que la constitution d’une société de développement.

Smart Agricultural Greenhouse, des serres intelligentes en autoconsommation

Situé autour de l’étang de Berre, le projet Smart Agricultural Greenhouse propose de nombreuses innovations techniques. Il s’articule autour de la construction de 5 hectares de serres high tech, semi-fermées et intelligentes, régulant tous les paramètres de croissance des plantes (luminosité, hygrométrie, température, distribution des nutriments).

flexgrid-projets-2018-1-2

Le projet prévoit une autoconsommation d’énergies renouvelables, à la fois thermiques, grâce à une centrale biomasse de 8MW (utilisant notamment les déchets biologiques produits par la serre), et électrique, grâce à 1MW de panneaux photovoltaïques. L’ensemble des installations sera piloté par un management intelligent, favorisant les faibles consommations d’intrants et d’eau.

Enfin, Smart Agricultural Greenhouse utilisera un système de stockage d’énergie via des ballons de stockage d’eau chauffée, en exploitant la capacité des plantes à accumuler de la chaleur. L’ensemble des installations doivent être achevées fin 2018.

Smart Industrie Aromatique, le parfum du photovoltaïque

Quittons l’agriculture pour le secteur industriel : Smart Industrie Aromatique veut alimenter en autoconsommation photovoltaïque une usine de production d’extraits naturels destinés à la parfumerie et à la cosmétique.

flexgrid-projets-2018-1-2

Les panneaux, d’une puissance de 100 kW, seront installé sur le toits des bâtiments, et associés à un système de gestion intelligente de l’énergie, dans le but d’optimiser :

  • la capacité de stockage de glace (dans le but de produire de la glace quand l’électricité est fournie par les panneaux photovoltaïques et de la conserver pour maintenir la chaîne de froid en limitant la consommation d’électricité)
  • le suivi et la maîtrise des consommations de l’usine, grâce à un monitoring des usages et un meilleur pilotage
  • la maximisation de l’autoconsommation de la centrale photovoltaïque
  • le pilotage des charges modulables du site et des charges du process, afin d’adapter la consommation à la production d’électricité photovoltaïque

La réalisation de ce projet a démarré au début de l’année 2018, sa mise en service est prévue pour la fin de l’année.

Flex’entreprise Sidérurgie, l’autoconsommation et la flexibilité pour l’industrie lourde

Industrie toujours, mais dans un secteur consommant autrement plus d’énergie qu’une unité de production d’extraits naturel : la sidérurgie, une des industries les plus gourmande en énergie, classées dans la catégorie « électro-intensives ».

flexgrid-projets-2018-1-2

Le projet Flex’entreprise Sidérurgie associe Asco Industrie et EDF Store & Forecast dans un ambitieux plan dont les quatre objectifs complémentaires sont :

  • accroître l’autoconsommation EnR d’un site sidérurgique
  • optimiser le rapport énergie / puissance
  • améliorer la résilience énergétique (prix et qualité de l’électricité)
  • développer la capacité d’effacement d’une entreprise sidérurgique

Ces quatre points sont absolument fondamentaux pour mettre sur pied une société fonctionnant majoritairement avec des énergies renouvelables : les industries électro-intensives sont un secteur dont la flexibilité peut considérablement soutenir un réseau électrique accueillant de nombreuses énergies intermittente.

Le projet inclut l’installation de panneaux photovoltaïques et de batteries de stockage, ainsi que des outils de prévision et de pilotage (de la production, de la consommation et de l’usage des batteries). L’année 2018 verra la mise en place de ces outils, puis des premiers tests opérationnels, à échelle réduite. L’année 2019 sera consacrée à une montée en puissance pour atteindre les 20 MW nécessaires à couvrir les besoins du site.

Rendez-vous demain, pour découvrir les autres projets FLEXGRID lancés en 2018, centrés sur l’optimisation de la production d’EnR ou de la consommation, sur des projets mixant électricité et chaleur, et sur la mobilité électrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here