La ville néerlandaise de Rotterdam vient de lancer un projet en vue de relier près de 20.000 habitations, des centrales éoliennes et des centrales photovoltaïques à un réseau intelligent.

L'initiative implique notamment l'opérateur de réseau néerlandais Stedin ainsi que le fournisseur de services énergétiques Lyv Smart Lyving, l'élément central du projet étant la mise en place d'un système de gestion de l'énergie décentralisé appelé DEMS (fourni par Siemens).

Omnetric Group, une joint-venture de Siemens et Accenture, devrait fournir les services informatiques pour le projet.

L'objectif du programme est de fournir un contrôle intelligent de la production et de la consommation d'énergie, en commençant par le district de Merwe-Vierhavens de Rotterdam, en vue d'égaliser les pics de consommation, éviter les surcharges du réseau et réaliser des économies sursur les coûts de production et de distribution de l'électricité.

Un autre objectif de ce projet smart grids est d'encourager l'investissement dans le développement de plus de sources d'énergie renouvelable et de systèmes de stockage d'énergie dans la région, ainsi que de rendre possibles de nouveaux modèles commerciaux.

Le système décentralisé de gestion de l'énergie DEMS servira de plate-forme pour le réseau électrique intelligent de Rotterdam en vue d'équilibrer les fluctuations de production et les charges, et afin de compenser les pics de consommation.

Un système ouvert à l'autoconsommation

Il offre également la possibilité aux entreprises et ménages qui produisent eux-mêmes de l'électricité de commercialiser leur excédent d'énergie, les transformant ainsi en « prosommateurs ».

« Le réseau intelligent de Rotterdam devrait stimuler l'économie locale et ouvrir la voie aux innovations et nouvelles opportunités commerciales », annonce Siemens. « Le mélange de grandes et petites entreprises portuaires et maisons privées qui font le parc immobilier de Rotterdam fournit un environnement de test idéal pour ce projet pilote de réseau intelligent. »

À la fin de la phase de test, les partenaires du projet envisagent d'étendre ce réseau intelligent à d'autres districts, et plus tard à l'extérieur de Rotterdam, avec un million de connexions supplémentaires.

« En utilisant la puissance générée localement à partir des centrales photovoltaïques et éoliennes, Smart Electricity Grid Rotterdam disposera d'un bilan énergétique optimisé d'ici 2050 », ajoute Siemens. « On espère également que cela créera une solution viable à exporter à d'autres régions des Pays-Bas afin de mettre en place le système électrique de demain. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here