Les batteries au lithium-soufre représentent potentiellement une source d'énergie à faible coût pour une application dans la mobilité électrique et le réseau de distribution d'énergie. Toutefois, elles souffrent d'une perte de puissance significative.

« Arriver jusqu'à des milliers de cycles »

Les ingénieurs du laboratoire national de Lawrence Berkeley ont découvert que le carraghénane, une substance extraite des algues rouges, peut agir comme un stabilisant dans les batteries au lithium-soufre. Une meilleure stabilité permet d'opérer plus de cycle avec une batterie et prolonger ainsi leur durée de vie.

Après cette percée pour stabiliser les batteries au lithium-soufre, Gao Liu, à l'origine de ces recherches et auteur d'une analyse intitulée « Le soufre est un matériau à faible coût, car pratiquement gratuit », souhaite maintenant aller plus loin. « Nous voulons arriver à des milliers de cycles », déclare-t-il.

Des recherches qui semblent essentielles pour l'électricité de demain, sachant que les batteries au lithium-soufre offrent plus du double de densité d'énergie des batteries au lithium-ion (qui dominent actuellement le marché).

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here