La technologie de stockage de l’énergie par résistance chauffée (dont l’acronyme anglais est FIRES pour FIrebrick Resistance-heated Energy Storage) , un système de stockage d’énergie conçu par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) utilise une méthode vieille de milliers d’années.

Selon le MIT, l’idée du système FIRES est de faire usage de l’excès d’électricité produite lorsque la demande en énergie est faible via des radiateurs à résistance électrique. Ceux-ci utilisent donc l’électricité pour la convertir en chaleur.

L’excès d’électricité est stocké sous forme de chaleur dans une grande masse de briques enfermées dans un boîtier isolé. Au moment voulu, la chaleur peut être ainsi utilisée directement pour des procédés industriels, dans lesquels elle peut servir à alimenter des générateurs qui la retransforment en électricité.

Technologiquement, ce système « aurait pu être développé dans les années 1920, mais il n’y avait pas de marché », explique Charles Forsberg, chercheur au sein du département de science et de génie nucléaire au MIT et auteur principal d’un document de recherche décrivant le procédé, publié dans l’Electricity Journal.

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here