Beattie Passive, en association avec la Birmingham City University, Intesys Ltd et iZDesign, a lancé un projet pilote novateur visant à transformer des logements sociaux britanniques en habtitats intelligents efficaces d'un point de vue énergétique.

Le projet est connu sous le nom de « Retrofit Plus », ou « Rénovation Plus » en français. Il a été orchestré par l'Université de Birmingham City afin d'étudier comment des modifications apportées aux maisons pourraient réduire les factures d'énergie et de chauffage et sortir les ménages à faible revenu de la précarité énergétique.

Deux maisons jumelées dans la zone de Shard Fin, à Birmingham, ont été proposées au projet par le Birmingham City Council l'an dernier. Les habitants de ces logements ont pu continuer à vivre à l'intérieur durant la période de travaux. Le processus a ainsi compris l'introduction dans l'habitat d'une série de solutions d'efficacité énergétique, notamment le système de rénovation TCosy, proposé par Beattie Passive, qui comprend l'enveloppement de l'ensemble du bâtiment par une ossature bois installée autour du bâti et l’injection de matériaux isolants dans les murs et la cavité du toit. Au final, cette technique crée une couche continue d'isolation autour du bâtiment, ce qui élimine les pertes de chaleur et les courants d'air non désirés. Un procédé qui peut, en outre, être utilisé afin de rénover tout type de maison existante.

Norme Passivhaus

Toujours dans le cadre de cette rénovation, de nouvelles fenêtres à triple vitrage et des portes, ainsi qu'un système de ventilation et récupération de chaleur mécanique ont été installés. L'ensemble du système a été construit selon les normes de faible consommation d'énergie Passivhaus, offrant des niveaux d'énergie et de confort de pointe. Les maisons ont également été équipées de capteurs haute technologie et d'outils de contrôles qui régulent automatiquement les températures et étudient les habitudes du foyer afin de réagir en conséquence.

Depuis le début des travaux, en septembre, les résultats ont montré une réduction de 80% de l'utilisation de l'énergie et les résidents ont signalé des améliorations majeures de leur quotidien. Une initiative qui semble nécessaire de poursuivre dans d'autres logements, d'autant que les bailleurs sociaux pourraient ainsi augmenter la valeur de leur parc immobilier avec ces ajustements, en y ajoutant, au passage, de nouvelles façades haute qualité.

«Ce projet a fait sortir notre solution TCosy de notre standard de conception », a ainsi déclaré Ron Beattie, fondateur Beattie Passive. « Cela a considérablement augmenté la vitesse des travaux, et grâce à d'autres innovations, nous nous attendons à ce que le processus devienne plus rapide et plus abordable. Nous avons reçu de nombreux commentaires positifs de la part des locataires des immeubles rénovés, qui bénéficient désormais d'un environnement plus sain, plus chaleureux ainsi que de factures d'énergie réduites ».

Le Professeur Lubo Jankovic, chef du laboratoire « Carbon Zero » de l'École d'architecture et de design de l'université de Birmingham City, ajoute que « cette modernisation a été testée afin de réduire les émissions de la consommation totale d'énergie, de chauffage et de carbone de 80%, faire économiser de l'argent aux habitants et fournir un procédé approprié pour un déploiement à tout le Royaume-Uni. Le projet montre également qu'il y a un changement de comportement des occupants qui bénéficient de températures accrues. Une approche qui à le mérite d'améliorer la santé et le bien-être des occupants, et change positivement quotidien ».

La Birmingham City University a fourni une simulation de la conception des maisons et analysé leurs émissions de carbone, tandis qu'Intesys Ltd a développé un système de contrôle prédictif qui apprend des caractéristiques physiques du bâtiment et fournit la bonne quantité de chaleur au bon moment. L'imagerie thermique et la numérisation laser 3D forment une partie de l'enquête détaillée avant rénovation, ce qui permet la création de modèles de simulation de conception afin d'aider à planifier, de la meilleure des manières, un plan pour parvenir à un taux zéro-carbone.

Les maisons ont été officiellement remises au Conseil de la ville de Birmingham, mais leurs consommations d'énergie continueront d'être surveillées encore après l'été 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here