L’Europe centrale et orientale (CEE) est l’une des régions disposant du plus important potentiel pour les investissements dans les réseaux intelligents.

La région – comprenant notamment la Turquie – a des taux relativement élevés de consommation d’électricité, des zones où les pertes non-techniques sont élevées et les réglementations de l’Union européenne stabilisent le marché.

Smart meters : taux de couverture de 80% d’ici 2020

Quelques pays de cette région ont achevé ou sont en route vers des déploiements complets dans les technologies de réseau intelligent. La plupart des autres, notamment les grands marchés que sont la Pologne ou la Turquie, sont au début de leurs investissements dans les infrastructures de réseau intelligent, qui totaliseront 24,4 milliards d’euros sur la période 2017-2027, selon une nouvelle étude publiée par Northeast Group, LLC.

Les réglementations de l’UE sur les réseaux intelligents obligent les États membres à mettre en place un cadre économique favorable aux déploiements de compteurs intelligents, avec pour objectif une couverture de 80% des clients d’ici 2020.

L’étude note par ailleurs qu’à mesure que de plus en plus de pays achèvent leur déploiement de compteurs intelligents, l’Estonie, par exemple a du reste déjà terminé le sien ; ce qui ouvre déjà des perspectives sur des segments plus avancés du marché des réseaux intelligents, en particulier l’automatisation de la distribution, les systèmes modulaires à large rayon d’action et l’analyse et le stockage par batterie.

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here