Les data centers qui ont émergé dans le monde entier représentent aujourd’hui les plus gros consommateurs d’énergie électrique.  Un problème que les smart grids pourrait résoudre à en croire l’Agence de Protection Environnementale américaine.

Des data center énergivores

Selon l’Agence de Protection Environnementale américaine, les data centers (centres de données) représenteraient 1,5% de la consommation mondiale d’électricité. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter alors que le cloud computing et ses data centers séduisent de plus en plus d’entreprises et de particuliers.

Une solution serait cependant envisageable avec les smart grids. En effet, une infrastructure électrique en moyenne tension permettrait aux centres de données de mettre en œuvre la technologie des smart grids et leurs systèmes d’auto-guérison. Ce type de systèmes peut rediriger l’électricité à l’intérieur du centre de données. Ainsi, par la puissance de réacheminement, le data center peut continuer à alimenter les charges avec une puissance utilitaire. Il serait par ce biais possible de réduire l’utilisation de générateurs diesel coûteux et inefficace en tant que source d’énergie de secours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here