L'Oak Ridge National Laboratory (ORNL) dispose d'un micro-réseau qu'il teste actuellement dans une de ses unités (le DECC). La raison ? Pour simuler des situations où un micro-réseau peut être utilisé et le normaliser pour l'adapter dans le monde entier.

Les micro-grids arrivent

" Les micro-grids ne sont pas encore largement déployés, " explique un chercheur de l'ORNL, Yan Xu, dans un article de Phys.Org. " Aujourd'hui, les micro-grids sont dans la phase de R & D, leurs communications ne sont pas standardisés. Nous voulons normaliser ces communications et tous les systèmes des micro-réseaux afin qu'ils soient compatibles entre eux. "

Le micro-réseau du laboratoire a une capacité de production totale d'environ 250 kW qui peuvent facilement passer d'une connexion à un réseau principal à du hors-réseau (et ainsi être indépendant). Il comprend également un stockage d'énergie qui fournit 25 kW de puissance, des batteries recyclées de véhicules électriques, un système photovoltaïque et d'autres technologies.

" Dès que les micro-grids seront standardisés et faciles à intégrer à un réseau principal, nous allons commencer à les voir s'implanter dans les zones avec une forte pénétration d'énergies renouvelables et également où les prix de l'énergie sont élevés." 

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here