En dépit de son engagement à éliminer ces subventions d’ici 2020, l’Union européenne (UE) et les gouvernements européens subventionnent toujours l’industrie des combustibles fossiles, note l’Overseas Development Institute (ODI) .

Allègements fiscaux

Un nouveau rapport de l’Overseas Development Institute (ODI) et de Climate Action Network (CAN) Europe a recueilli des informations détaillées sur le soutien apporté aux combustibles fossiles, tels que le pétrole, le gaz et le charbon, dans 11 pays européens et de l’UE entre 2014 et 2016.

Les experts ont constaté que le secteur des transports était le principal bénéficiaire, avec plus de 49 milliards d’euros utilisés pour soutenir les combustibles fossiles, prenant la forme d’allégements fiscaux.

Ceux-ci favorise ainsi l’utilisation du diesel, à un moment où les dangers de la pollution de l’air pour la santé sont on ne peut plus évidents. Ce genre de politique décourage également le passage aux véhicules à faibles émissions de carbone, notamment les véhicules électriques (VE).

L’Union européenne (UE) s’est pourtant engagée à ce que les États membres éliminent progressivement les subventions nuisibles à l’environnement (y compris celles destinées aux combustibles fossiles) d’ici à 2020. Les gouvernements européens ont fait des promesses parallèles pour mettre fin aux subventions au profit des combustibles fossiles dans le cadre du G7 et du G20.

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here