La ville a vu naître sur ses terres un grand nombre d'entreprises actives autour du concept de « smart city ». Les autorités bordelaises ont décidé de mettre au point une stratégie pour continuer de favoriser le développement des innovations en matière de réseaux intelligent, notamment avec la mise à disposition d'un chantier de ligne TGV et la construction d'une future Cité du numérique.

Les solutions intelligentes arrivent à Bordeaux

André Delpont, responsable du développement économique de la construction d'un projet TGV à Bordeaux, a décidé de se servir du chantier de cette ligne ferroviaire comme un incubateur d'entreprises. « On propose notre projet comme champ d’innovation, d’expérimentation et en même temps comme marché à conquérir. Et ce n’est pas un petit marché » a-t-il souligné.

Le responsable est également à la charge d'un projet de construction d’une gigantesque Cité du numérique de 27.000 m², qui devrait accueillir dès 2016, des start-ups mais aussi des entreprises plus confirmées. Le nouveau bâtiment se veut un lieu de rencontre et d’expérimentations, des sociétés étrangères sont notamment attendues et invitées à s'installer dans les futurs locaux.

Marc Lafosse, à la fois élu de la Ville de Bordeaux et dirigeant d’une jeune société spécialisée dans les énergies marines renouvelables, déclare que  « Le numérique à Bordeaux a un certain âge, notamment pour les jeux vidéo. Il y avait donc un terrain fertile. Mais c’est depuis à peu près cinq ans qu’il y a une vraie émergence de tout un tas de start-ups. » Concernant un futur axé sur le développement d'une smart city à Bordeaux, l'élu affirme :  « Si demain on devait discuter d’une nouvelle politique de mobilité, par exemple, cela passera forcément par une approche axée sur la «smart city». » 

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here