Le constructeur de datacenter et  le groupe Gaz réseau Distribution France (GrDF) se sont associés pour mettre sur pied le premier centre de traitement de données alimenté par gaz naturel.  La technologie utilisée permettra de faire des économies d’énergie de l’ordre de 20 à 30%.

Des datacenters gros consommateurs d'énergie

A l’heure du cloud, le stockage des données est devenu un enjeu essentiel pour les professionnels du secteur. L’ancien PDG de Google, Eric Schmidt, déclarait il y a quelques années que nous produisions tous les deux jours environ autant d’informations «qu’entre le début de la culture humaine et 2003». Pour conserver ce flux d’informations grandissant, les centres de traitement des données, appelés datacenters, apparaissent de plus en plus nombreux. En France, on recensait 135 centres en 2012, ces derniers se révèlant être de très gros consommateurs d’énergie. Pour réguler cette contrainte énergivore, le système qui sera mis en place dans le futur datacenter créé par Choreus et Grdf à Aubergenville (Yvelines) reposera sur la technologie trigénération gaz.

La trigénération gaz, quezako ?

On parle de trigénération gaz lorsque le système est capable de produire de l’énergie thermique, du froid et de l’électricité grâce au seul gaz naturel. Cette technologie permet donc de satisfaire les besoin en énergie des datacenters : électricité pour l’alimentation des équipement, le froid nécessaire au maintien des machines à bonne température.

Ce procédé sera à l’origine d’importantes économies d’énergies. Sandra Lagumina, Directeur Général de GrDF, annonce une diminution attendue de consommation d’énergie de l’ordre de 20 à 30% pour ces nouveaux datacenters. Une action innovante qui démontre la volonté d’inclure les acteurs du monde  numérique dans la démarche de transition énergétique. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here