Le projet, nommé « Malte », s’attaque au « décalage » entre l’abondance des énergies renouvelables, plus précisément l’éolien et le solaire, et le manque de technologies rentables pour les stocker, en particulier lors d’un pic de consommation sur le réseau.

Le surplus d’électricité converti

Le prototype a été construit en utilisant une approche inventée par le physicien Robert Laughlin, qui est également consultant sur le projet.

Le système se compose de quatre réservoirs connectés à une pompe à chaleur. Lorsque la fourniture de puissance dépasse la demande, l’électricité est convertie en deux flux d’air : un froid et un chaud.

Selon l’analyste de Bloomberg New Energy Finance, Yayoi Sekine : « Il pourrait potentiellement rivaliser avec le lithium-ion, mais il y a beaucoup de défis auxquels une technologie émergente doit faire face ».

En savoir plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here