Le marché des véhicules au gaz naturel (GNV) devrait atteindre près de 3,9 millions d'unités vendues par an d'ici 2024, selon une nouvelle étude de Navigant.

Le gaz naturel tous azimuts

En 2014, le nombre d'immatriculations est de 2,3 millions. D'après un rapport récent du cabinet Navigant, le marché des véhicules au gaz naturel est susceptible d'être dominé par les opérateurs commerciaux.

La hausse de la production de gaz en Amérique du Nord et dans d'autres régions et la construction de pipelines supplémentaires pour la distribution en Asie-Pacifique et en Europe auraient fait baisser les prix du gaz naturel.

Les GNV sont particulièrement utiles pour les entreprises ou les particuliers qui effectuent un grand nombre de kilomètres chaque année, dans des régions où le prix du combustible fossile est élevé. Ces véhicules permettent de réduire les coûts d'exploitations et les émissions de CO2.

Le marché est entraîné par des normes plus strictes en terme d'émissions de gaz à effet de serre et par l'économie de carburant réalisée.

Selon Sam Abuelsamid, analyste principal de recherche chez Navigant, le marché des GNV devrait croître considérablement dans un certain nombre de régions au cours de la prochaine décennie, en particulier en Chine, qui est aux prises avec des problèmes graves de pollution de l'air qui affectent la qualité de vie dans les grandes zones urbaines.

Le rapport prévoit également une croissance importante en Amérique du Nord au cours de la prochaine décennie.

Toutefois, le secteur des GNV devrait rester une niche par rapport au marché total, en raison d'un faible nombre de stations de remplissage.

source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here